Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Instants Spectacles

Instants Spectacles

Du théâtre, de l'humour, des spectacles musicaux..parce que le spectacle vivant rend heureux, tout simplement. #TousAuxSpectacles


#Théâtre - 'Géométrie du triangle isocèle'

Publié par Lauriane sur 8 Septembre 2016, 07:16am

Catégories : #Spectacles, #Théâtre

#Théâtre - 'Géométrie du triangle isocèle'

Quand l'équilibre d'un couple de femmes bascule à l'arrivée d'une troisième. Triangle amoureux ou Géométrie dangereuse ?

Un triangle amoureux entrainé dans une géométrie dangereuse, ou quand l'équilibre d'un couple de femmes bascule à l'arrivée d'une troisième. Une mise en scène originale. Un texte subtil qui nous amène à nous interroger sur nos pulsions les plus intimes : désir, jalousie, séduction, manipulation...

Au Théâtre de l'Essaïon se joue actuellement la comédie dramatique, créée en 2008, "Géométrie du Triangle Isocèle", une très jolie découverte que j'ai faite récemment au théâtre, nous présentant quelques étapes de la vie d'un triangle amoureux féminin, et que je vous encourage à voir à votre tour.
 
C'est l'histoire de trois femmes liées par une situation d'adultère. Le début du spectacle nous présente Lola (Mélanie Journeau) et Véra (Marie Herivan) s'expliquant au sujet d'une relation d'adultère de Lola avec une autre, Nina (Florence Fournier). On assiste alors à un jeu complexe entre ces trois femmes dont l'intrigue ne va pas sans nous rappeler Les Liaisons Dangereuses, en abordant la question des sentiments amoureux et de désir, et plus généralement les relations humaines.
 
"Géométrie du Triangle Isocèle" évoque alors la thématique des rapports de domination et de dépendance dans les relations humaines, au travers d'un triangle amoureux exclusivement féminin. Lola est fascinée par Vera qui la complète, et attirée par Nina qui lui apporte une sorte d'épanouissement sur le plan sexuel. Vera, quant à elle, se révèle comme un personnage qui excelle dans l'art de la manipulation. Nina apparaît comme une femme qui semble perdue et exprimant son désir d'exister aux yeux des autres et que chacune des deux autres femmes tentera de manipuler à sa guise.
 
Dans un décor plutôt sobre, la pièce nous emmène loin des stéréotypes habituels sur l'homosexualité, thème qui n'est ici qu'un élément de décor laissant place à un message de fond tournant davantage autour de la complexité des rapports humains, notamment au sujet de la séduction et du désir, ou encore de la jalousie, au travers d'un triangle amoureux que l'on peut aisément identifier. On est fascinés et captivés par le texte riche, intelligent, parfois humoristique, parfois psychologique, et d'une grande justesse et subtilité, que l'on suit assidûment dans une mise en scène plutôt originale, moderne et un jeu d'une grande intensité.
 
Voici un spectacle qui sort de l'ordinaire et qui apporte une vraie réflexion sur la nature humaine au travers de ce trio de comédiennes formidables. Un très beau moment de théâtre que je vous recommande sans hésitation.
A savoir : cette comédie a obtenu deux nominations aux P'tits Molières 2016
- Mélanie Journeau pour la Meilleure Comédienne dans un premier rôle féminin
- Franck d'Ascanio pour le Meilleur Auteur
 
Un spectacle proposé par la compagnie Les Fées sans Elles
Auteur : Franck d'Ascanio
Mise en scène : Mélanie Journeau
Avec : Mélanie Journeau, Florence Fournier, Marie Herivan
C'est où ?
Au Théâtre de l'Essaïon
6 rue Pierre au Lard - 75004 Paris
Réservations au 01 42 78 46 42 ou sur www.essaion-theatre.com
 
C'est quand ?
du 18 août au 1er octobre 2016, du jeudi au samedi à 21h30

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents